dimanche 15 octobre 2017

1) Bienvenue !

Chères visiteuses, chers visiteurs,


Tout d'abord, bienvenue et merci de votre visite...


Comme vous le voyez dans le reportage du JT de France 3 ci-dessous...


video




... Quand un proviseur se lâche : lettres aux parents d'élèves, est le titre de mon dernier ouvrage...
Il compile plusieurs centaines de mots écrits sous le coup de l'émotion, suite à des situations burlesques, étonnantes ou dramatiques vécues au contact des parents d'élèves durant mes 40 années d'enseignement. Des extraits du livre dans le post 2...

L'avis des médias :
Très drôle (France 2, Télématin)
Un savoureux ouvrage plein de justesse et de drôlerie… Hilarant, subtil, tordant. Un petit bijou… Que ce livre fait du bien ! (La Marne)
Une galerie fantasque, piquante, drôle, vaudevillesque, souvent émouvante, parfois révoltante. Cocasse et coriace. (Ouest-France)
Une savoureuse galerie de personnages. Souvent drôle, parfois dramatique, touchant. (le JDD) 
Drôle, inattendu, caustique (Marianne)
Des lettres hilarantes (Gala)
Des missives cocasses, fascinantes, parfois dramatiques, qui en disent long sur le métier méconnu de proviseur (Version femina)
On rit beaucoup… et on réfléchit beaucoup sur les relations qu’on entretient avec l’Ecole (Radio Notre-Dame)













Faites-vous offrir "Pédagofreak" ! Grâce à cet ouvrage, les pédagogogistes éclairés et leur langage pédagogogien n'auront plus aucun secret pour vous !  
Découvrez-en des extraits dans le post 3. 
Divers média s'en sont fait l'écho : France 5 (à partir de 41'55"), Le Figaro, Le Figaro magazine, France Bleu, France Net Infos, La Montagne, IdFM Enghien, Colline la radio, Radio Gué Mozot, le choix des librairesla Nouvelle République, Mail movementblog à l'écoute des livres.












Spécial retardataires ou adeptes du condensé par manque de place sur les étagères de la bibliothèque : sortie en poche du tome 2 de "Mots d'excuse"...















Découvrez dans le post 5 des extraits de NOS CHERS PETITS (Flammarion).
Vous allez fondre (de rire ? de colère ?) en lisant ces mots de professeurs rédigés suite à des attitudes ahurissantes de collégiens déjantés en pleine forme...

Divers média s'en sont fait l'écho : VSDLe Point, France net Infos, 20 minutes, metronews, MCE tv, lci.tf1.fr, funactu, Europe 1, etc.






    


RECTO VERSO est paru chez Michel Lafon.
Le principe de ce "deux livres en un" : au recto, les parents parlent des enseignants, au verso, les enseignants parlent des parents. 
Retrouvez des extraits de cet ouvrage dans le post 6.













Si vous voulez vous abîmer les oreilles, 
allez écouter mes chansonnettes 
dans le post 3.










Ouf, ça y est !
Après plusieurs semaines de dur labeur (Ah ! la technologie moderne !), Mots d’excuse est enfin sur application. Cliquez sur un des liens ci-dessous :
et, pour le prix d’un demi-café (0,99 €), vous recevrez chaque jour durant dix-huit mois un mot d’excuse tiré du livre, directement sur votre smartphone, iPhone, que sais-je encore (bref, un truc moderne qui, initialement, sert à téléphoner).
De quoi, chaque matin, se mettre un peu de baume au cœur, non ?       









Le livre Mots d'excuse, l'intégrale, qui regroupe  les deux tomes et des inédits (voir extraits post 7), sorti  chez Michel Lafonest bien sûr toujours disponible... 










... de même que 
Journal de bord d'un directeur d'école
(voir extraits post 8) sorti chez J'ai lu 

















           Le rideau est tombé. La dernière de "Mots d'excuse" (la pièce tirée du livre) s'est jouée le 15 novembre, après plus de cent vingt représentations ! Un grand merci à Marc Rivière, le metteur en scène, et aux (excellents) comédiens.
  


              




          Vous avez dans le post 12 Mystère en classe de neige les premiers chapitres d'un livre pour enfants que vous trouverez sur thebookedition.com.

                              
            N'hésitez pas à me faire part de vos remarques : elles me seront bien utiles. Si vous le souhaitez, vous pouvez m'écrire à l'adresse suivante :
chouette c'est le week endpatrice.romain@hotmail.fr 
(selon la formule consacrée : réponse assurée !)
          
          Bien cordialement,



                                                                                         Patrice ROMAIN
                                                                                                               

mercredi 16 août 2017

2) QUAND UN PROVISEUR SE LACHE : lettres aux parents d'élèves




            
            Madame, Monsieur,

Contrairement à ce que vous a raconté votre enfant, je vous confirme que les cours sont bien assurés, même par temps de pluie.

Respectueusement.


*


Madame,

Je vous le dis tout net : je n’approuve pas vos méthodes.
Si, lors de notre entretien, vous aviez donné une claque à votre fils qui nous mène la vie dure, j’aurais – à la limite – pu le comprendre.
Mais votre mari, madame, il ne vous avait rien fait !

Respectueusement.


*


Monsieur,

Vous niez avec véhémence avoir fait un bras d’honneur en quittant le collège hier.
J’en déduis que vous ignorez l’existence de la caméra qui surveille l’entrée !

Respectueusement.


*


Madame,

J’ai bien reçu votre demande d’attestation de voyage scolaire en Angleterre, afin que vous vous fassiez rembourser son montant par le CE de votre entreprise.
C’est bien volontiers que je vous signerais ce document, mais il y a un petit problème...
Votre enfant n’a pas participé à ce voyage !

Respectueusement.


*


Madame,

À 14h10, votre fille a eu une altercation avec une assistante d’éducation qui osait lui demander de ranger son iPhone en salle de permanence.
À 14h15, alertée par un SMS de Noémie, vous avez téléphoné à la vie scolaire pour exiger des excuses de la surveillante.
À 14h30, j’ai confisqué le téléphone portable de votre enfant car, comme vous le savez – vous avez signé le règlement intérieur –, son utilisation est interdite au collège.
À 14h45, prévenue grâce au smartphone d’une copine de votre fille, vous m’avez envoyé un e-mail injurieux.
Il est 15 heures, madame, et vous avez entièrement raison : je n’ai effectivement pas le droit de garder cet objet personnel. Je vais donc de ce pas le rendre à votre princesse en lui priant de bien vouloir m’excuser pour cet abus de pouvoir.

Respectueusement.


*


Madame,

N’exagérons rien. Non, votre enfant n’a pas été « séquestré au collège ». Pas la peine d’alerter Amnesty International.
Il a juste eu une heure de retenue.

Respectueusement.


*

jeudi 18 août 2016

3) Chansonnettes



 Ma femme est enseignante






mercredi 13 juillet 2016

4) PEDAGOFREAK



Accent (d’une langue) : matériau sonore
Exemple :
Lorsque l’ingénieur en sciences de l’éducation exerce sa compétence linguistique anglo-saxonne, son matériau sonore trahit extemporanément ses origines phocéennes.
Traduction :
Le prof d’anglais est marseillais.

Battre (se) : imposer une domination corporelle symbolique et non codifiée
Exemple :
Suite au résultat de son évaluation de mathématiques, Lucas a sollicité la guidance de ses cousins afin d’imposer sa domination corporelle symbolique et non codifiée au professeur titulaire sur zone de remplacement.
Traduction :
Le remplaçant ne savait pas qu’il ne fallait pas mettre de mauvaise note à Lucas.

Climat de classe : contexte d’épanouissement mutuel
Exemple :
Nonobstant la non-présence de ses enseignés les plus performants dans les activités d’échanges commerciaux nocturnes illégaux, le contexte d’épanouissement mutuel de la 3ème A en première heure était exceptionnel.
Traduction
Ce matin, vu que dix-neuf élèves de 3A étaient en garde à vue, la prof a pu faire une séance complète.

Dictionnaire de l’enseignant : lexicographie pédagogique
Exemple :
Le pédagogue a eu beau chercher dans sa lexicographie pédagogique, il n’a pas repéré les constituants d’unités de communication linguistique que Jimmy profère à l’attention de ses camarades à la moindre contrariété : « filiation directe de péripatéticienne ».
Traduction :
Le prof n’a pas trouvé « fils de pute » dans son dico.

Élève agité : apprenant souffrant de trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité
Exemple :
L’ingénieur en didactique a invité ses enseignés souffrant de trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité à rendre l’espace interstitiel de liberté plus accueillant en le débarrassant de toute trace de civilisation consumériste.
Traduction :
Le prof a envoyé les plus pénibles ramasser les papiers dans la cour.


Jouer avec le pédagogogien dans votre cuisine : associez la bonne lettre au bon chiffre :
1) Où as-tu mis l’allume-gaz ?
2) Utilise un couteau !
3) Prends du congelé plutôt que des conserves !
4) Le four est trop chaud !
5) Ne garde pas la bouteille pour toi tout seul !
6) Tu ne sais faire que des pâtes !
7) La pendule est arrêtée.
8) Le lave-vaisselle est en panne.
9) Ferme le frigo !
10) Beurk !

a) La température de l’élément de cuisson à chaleur pulsée est supérieure à la norme !
b) Manifestement, tu ne sembles pas posséder les pré-requis culinaires structurels et fonctionnels !
c) Le portefeuille de compétences en recettes gastronomiques que tu t’es approprié n’est guère conséquent !
d) Quand respecteras-tu l’hyperonymie, de mes ustensiles de cuisine en général, du déclencheur de flamme artificielle en particulier ?
e) Fais opérer à la porte du contenant statique déclencheur de froid un mouvement pivotant convexe de 90 ° !
f) Approprie-toi un outil-trancheur !
g) L’outil visuel indicateur de temporalité a stoppé sa course inexorable vers le futur.
h) J’ai bien observé ta stratégie d’appropriation du Romanée-Conti !
i) L’élément étanche encastrable ôteur de résidus nutritifs est dans l’incapacité fonctionnelle de mobiliser ses compétences au service de la propreté vaisselière.
j)       Je me permets d’actualiser ton potentiel intellectuel : lorsqu’un aliment est soumis à une très basse température, il préserve mieux ses vitamines que s’il est appertisé.

Solutions :
1d, 2f, 3j, 4a, 5h, 6c, 7g, 8i, 9e, 10b


lundi 17 août 2015

5) NOS CHERS PETITS


I Les illuminés
            Suissesse
            Priscilla se lève de sa chaise tous les quarts d’heure et souffle dans ses mains pour faire le coucou.
           
 II Les obsédés
                  Gomorrhe
            Faissal a trouvé intelligent et spirituel, au cours de notre visite au musée de cet après-midi, de mimer ostensiblement un acte de sodomie sur une statue en marbre. Je lui donne une heure de retenue qu’il devra mettre à profit pour rédiger une lettre d’excuses à l’adresse du gardien qui a dû intervenir.

III Les artistes
                Moulin rouge
            A l’intercours S2 – S3*, en ouvrant la porte de ma salle, j’ai surpris Gilbert en train d’effectuer une danse lascive, debout sur une table, tout en ôtant ses vêtements un à un. Alerté par le silence soudain des spectateurs, il s’est retourné. Dès qu’il m’a vue, il a sauté de la table pour retourner à sa place. Ce faisant, il a trébuché et s’est entaillé l’arcade sourcilière. Je l’ai fait accompagner à l’infirmerie.

* : 2ème et 3ème heure du soir.

IV Les as de la répartie 
            Remède antiseptique
            Eliott est venu hier en cours en bermuda et sandalettes. Je lui ai dit que nous n’étions pas à la plage. Il n’a rien trouvé de mieux ce matin, non seulement de revenir avec la même tenue, mais de déplier une serviette de plage sur sa chaise. Lorsque je lui ai demandé des explications, il m’a dit que c’était pour l’hygiène.
            Devant tant de provocation, je l’ai renvoyé de cours avec des exercices à faire.

V Les provocateurs
            La balade des gens heureux
            Alors que je demandais un volontaire pour aller au tableau, j’ai eu la surprise de voir Charif lever la main. Je me suis donc empressée de le désigner. Il s’est levé et s’est rendu au tableau, non sans avoir fait le tour de la classe, mais je n’ai rien dit. Arrivé sur place, il a été incapable de résoudre l’exercice demandé. Lorsque je lui ai demandé pourquoi il s’était proposé, il m’a répondu : « C’est parce que j’avais envie de me promener ».

VI Les grossiers personnages
            Mauvais tirage
            Aujourd’hui lundi 7 décembre M4. Cours avec les 3ème D. J’annonce à la classe que je serai non gréviste demain. Isidore se permet de faire à voix haute une remarque pour le moins déplacée, surtout au vu de son niveau en mathématiques : « Putain ! On n’a vraiment pas de cul ! » 

VII Les kleptomanes
            Pickpocket
            Jeudi 3 février, en M3, j’avais les 3èmes C. En début de cours, j’ai sorti mes lunettes pour compléter le cahier d’appel, puis les ai remises dans leur étui posé sur mon bureau.
            Le cours s’est déroulé à peu près normalement.
            En M4, lorsque j’ai voulu faire l’appel des 6èmes A, je me suis aperçue qu’elles avaient disparu : l’étui était vide.

VIII Les moqueurs
            Beach boy
            Formule une remarque déplacée alors que son professeur passe à côté de lui : « Vous avez vu les mecs, elle a encore amené son sac de plage ! »

IX Les tricheurs
            Oups !
            J’ai mis zéro à l’excellent devoir d’Ingrid, dont la seule erreur a été d’oublier son antisèche dans sa copie double…

X Les petits malins
            Grimpeur
            Lors de la séance « course d’orientation » de cet après-midi, Pablo est monté dans un arbre pour y récupérer le chronomètre qu’un camarade avait lancé. Je l’ai surpris debout sur une branche, à trois mètres de hauteur. Il a refusé de descendre tant que je ne lui donnais pas ma parole qu’il ne serait pas sanctionné. Je ne réclame donc pas de sanction, mais je rédige un rapport.

XI Les opportunistes de l’inspection
            Vengeance 
            Durant la présence de Monsieur G., IPR* de mathématiques, Rudy n’a cessé de poser des questions et de faire des réflexions n’ayant aucun rapport avec le cours, mais avec le rôle d’IPR. Exemples :
+ « Ca sert à quoi, qu’il vienne en classe, l’inspecteur ? C’est parce que vous êtes pas un bon prof ? »
+ « Vous avez une bonne note, vous ? »
+ « Il a intérêt à être super, votre cours, pour une fois ! »
+ « Mais alors, on doit être sages pour que vous ayez une bonne note ! »
+ « Il peut pas nous faire cours à votre place, l’inspecteur ? ».
            Cette attitude perturbante et inadmissible mérite une sanction exemplaire.
 * : Inspecteur Pédagogique Régional.

XII Les fans des fashion week
            Question de look (bis)
            Florent a constamment son pantalon qui descend en-dessous des fesses, et ceci même en sortie. De plus, il me répond que c’est la mode. Peut-être devrait-il lancer la mode des bretelles.

XIII Les adeptes de la mauvaise foi
            Superstitieux
            Lucas refuse de faire le contrôle d’espagnol. Motif invoqué : nous sommes vendredi 13 et il risque d’avoir une mauvaise note. Où va-t-on ?
  
XIV Les opposants
            Quelle teuf !
            Dino a perturbé le cours à diverses reprises, parlant à voix haute et changeant de place sans mon autorisation. Il a fait exprès de souffler très fort et n’importe comment dans sa flûte.
            Il s’est allié ce jour-là avec Ramzi dont le comportement était encore pire : j’avais confisqué la flûte de Ramzi, et Dino s’est caché derrière le pilier pendant que je préparais un CD pour le travail d’écoute… Dino a couru pour venir récupérer la flûte de Ramzi sur mon bureau, puis est reparti en courant au fond de la classe.
            Je voulais continuer le cours pour le reste des élèves qui étaient de bonne volonté et voulaient travailler.
            Chaque fois que je les ai menacés d’exclusion, ils arrêtaient immédiatement et je pouvais reprendre mon cours.
            10 minutes avant la sonnerie, excédée, je leur ai dit de sortir, accompagnés par le délégué. Ils voulaient en profiter pour sortir sans passer par le bureau du CPE…
            J’ai dit au délégué de revenir avec le petit mot que j’avais écrit, signé des surveillants. Les 2 élèves se sont mis à hurler qu’ils voulaient revenir dans la classe. Ils ont fait beaucoup de bruit dans le couloir, dérangeant le cours de technologie en face de ma salle. Je maintenais la porte fermée pour les empêcher de rentrer…
            Quand le cours s’est terminé (ils n’étaient pas descendus comme je leur avais demandé), ils sont revenus dans la classe, et quand j’ai demandé à Dino de monter sa chaise sur la table, il a protesté en jetant par terre des chaises et en renversant une table.

XV Les coalisés
            Ah la vache !
            A 14h15, alors que mes élèves de 3ème B faisaient leur contrôle, un meuglement strident est sorti du sac de Khalifah. C’était son téléphone portable. Je lui ai demandé de me le donner, mais il s’est défendu en me disant que ce n’était pas sa faute s’il avait sonné, et que lui n’avait rien fait. J’ai cédé.
            A 14h20, deuxième meuglement, sortant du sac de Saadi cette fois. La même scène se reproduit et je cède encore afin que les autres élèves puissent travailler dans de bonnes conditions, car le ton commence à monter.
            14h25, 14h30, 14h35 et 14h40 : c’est au tour de Teddy, Mouhir, Kylian et Makhlouf de recevoir un appel. Coïncidence : les sonneries de leurs portables sont identiques.
            Je soupçonne ces six élèves d’être de connivence avec un complice extérieur à la classe et vous demande la plus grande sévérité pour cette provocation.

XVI Les mauvais camarades
            Amis de la poésie bonjour 
            Ernest et Driss se sont battus pendant mon cours suite à une altercation verbale pour une banale histoire matérielle. Relation des faits reconstitués :
            Driss : « Passe-moi ma gomme, enculé !
            Ernest : Ta gueule !
            Driss : Va niquer ta mère !
            Ernest : Je préfère mieux plutôt que de niquer la tienne ! »
            Driss s’est alors levé et s’est précipité sur Ernest qui n’attendait que ça pour en découdre.
            L’incident est désormais clos puisqu’ils se sont serré la main, mais le cours a été assez perturbé.

XVII Les intimes des professeurs
            Beau merle
            Davy siffle sa professeure. Le fait qu’ensuite (une fois découvert), il tente d’enchaîner en sifflotant innocemment une chanson ne change rien au problème initial de manque de respect envers une femme.

XVIII Les têtes à claques
            Défenseur de la veuve et de l’orphelin
            Propos inqualifiables à l’encontre d’un professeur qui réprimandait une camarade : « Vas-y mollo pépère, c’est mauvais pour ton cœur » !